(B.A) Les Fleurs d’un Massacre

Le réalisateur Zhang Yimou travaillant sur l’une des productions chinoises les plus chères du pays (90M$), avec l’acteur Christian Bale en tête d’affiche pour ce qui ressemble à du gros drame de guerre.

The Flowers of War se déroule en 1937, lors du Massacre de Nankin perpetré par l’Armée Japonaise. Avec un prêtre américain cherchant à aider et protéger la vie de prostituées, d’étudiants… Tout en essayant de survivre dans ce chaos ambiant.

Est-ce que Yimou pourrait faire mieux que l’incroyablement magnétique City of Life & Death de Lu Chuan portant aussi sur ce sujet historiquement sensible ? À première vue, il semble vouloir montrer l’horreur causée par les troupes Japonaises à travers le regard du personnage américain. Il restera à voir si ce parti-pris permettra au film d’éviter de sombrer dans les pièges d’une simplification servant à tirer sur la corde mélodramatique du récit. En gardant en mémoire que les grosses productions chinoises ont trop facilement tendance à pointer les méchants Japonais dès que possible.

Cette B.A. aligne les plans superbes, dévoilant un décor incroyablement gigantesque… le budget apparait clairement à l’écran. C’est une bonne chose. Maintenant, en jouant la carte du film de guerre explosif, cette B.A. peut être un brin trompeuse sur le produit fini. Vu que les scènes d’action avec la destruction de la ville semble plutôt intervenir lors de l’entrée des troupes Japonaises dans une ville de Nankin défendue par des combattants Chinois. C’est le tout début quoi. À quoi devrait ressembler la suite ? Montrer l’horreur pure et simple du massacre ? C’est histoire de nuancer ce côté épique. Pour comparaison, souvenez-vous de Lu Chuan qui avait opté pour une approche plus psychologique passée les premières scènes spectaculaires.

Au passage, les dialogues du film sont à 40% en anglais.

The Flowers of War sort en Chine le 16 Décembre 2011. Prévoir une sortie début 2012 en France ?

Sources : @TheGoldenRock, Mtime



comments powered by Disqus